La conférence-performance : dramaturgie de l'ère numérique ? À partir de I am 1984 (Barbara Matjevic, Giuseppe Chico, 2008) et Un Faible degré d'originalité (Antoine Defoort, 2013)

Rédigé par demeter Aucun commentaire

Résumé

Cette contribution propose d’envisager la conférence-performance comme le symptôme de la création scénique en milieu numérique, à partir de deux exemples I am 1984, créé par le duo Barbara Matijevic et Giuseppe Chico en 2008 et Un Faible degré d’originalité conçu par Antoine Defoort en 2013. L’adoption de la conférence comme modèle de représentation n’est ici pas anodine : elle apparait en effet comme un mode de transmission lié à l’inflation de l’information et à la modification de la propriété des connaissances, qui caractérisent le web. Je tenterai ainsi de comprendre à quoi correspond le choix de cette forme particulière, comment le motif de la navigation s’y déploie tant au niveau méthodologique que dramaturgique et enfin, comment l’emploi du dessin apparait comme une forme de remédiation du format web.

Télécharger l'article (pdf, 300Ko)

Fil RSS des articles de ce mot clé